On souffle un peu

Image

Depuis 11h ce matin, nous sommes à quai et nous profitons de la journée pour se reposer, lire un peu, nettoyer le pont et admirer la vue à Neuville. En effet, pour profiter de la marée, vos héros se sont levés à 2:30 pour quitter Saint-Michel à 3:00.  Enfin, on a bien largué les amarres vers 3:10, mais nous sommes restés un peu plus longtemps à Saint-Michel.  Contre notre gré vous pouvez le croire! Tout semblait fonctionner; détache les amarres, marche arrière pour se positionner, marche avant pour sortir de la marina, sort de la marina, squich! le bateau s’arrête.  Mon premier réflexe: passe au neutre..marche arrière, un peu plus de puissance… rien à faire, on est immobilisé.  Nous sommes échoué! Pile à l’entrée de la marina!  Ayant sortis une heure avant la basse mer, nous savons que nous allons continuer à nous enliser.  Ce n’est pas pour nous rassurer.  En sondant les alentours du bateau avec une gaffe (terme désignant une perche), nous nous apercevons que c’est le côté bâbord qui est enlisé.  À tribord, il y a de l’eau.  Heureusement! C’est à tribord qu’est placée l’entrée d’eau pour refroidir le moteur.  Nous savons qu’éventuellement la marée finira par nous déprendre, mais nous craignons qu’elle nous pousse vers les rochers placés à moins d’une longueur de bateau sur bâbord.  

Nous rappelant d’histoires de ce type, une des choses à faire est de faire giter le bateau pour déprendre la quille (en gitant on a moins de tirant d’eau).  En gros, on s’imagine comme dans Pirates des Caraïbes, vous savez la scène où ils tournent le bateau à 180 degrés, mais de haut en bas!  Notre manœuvre n’est pas si ambitieuse, mais pour un maximum d’effet (on ne peux pas détacher les canons pour rajouter à l’effet), nous nous suspendons à la drisse de grand voile.  C’est une corde qui nous donne un point d’appui sur le haut du mât, histoire de maximiser l’effet de levier.  Commence alors un jeu pas si évident vu qu’il n’y a que quelques lueurs seulement à l’horizon, je vous rappelle que quelques minutes seulement se sont écoulés depuis le largage des amarres, il est maintenant rendu 3:45/4:00 am… Penche d’un côté..penche de l’autre..penche d’un côté..penche de l’autre…  Vains efforts vu que d’un côté on est accoter dans la vase!  Hhhmm… Bon. La basse mer est prévue pour 4:20, donc il y a de moins en moins d’eau, on force pour rien.  

C’est le temps de se faire un petit café, ça réfléchis mieux.  Café en main, nous envisageons 2 ou 3 scénarios possibles pour la suite des choses… Restez attentif, la suite sera dans un prochain article.

À suivre…

Advertisements

4 réflexions sur “On souffle un peu

  1. Votre article m’a tenu en aleine jusqu’à la fin. J’espère que vous vous êtes sorti sans trop de mal. Heureusement que vous aviez du café pour vous aidez à réfléchir. J’ai hâte de savoir la fin de l’histoire. Bonne fin de mer…..

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s